Voyage à vélo couché de 1 an à la découverte des agricultures et alimentations de la Mongolie, Chine, Kirgiztan, Ouzbekistan, Turkmenistan, Iran, Arménie, Géorgie, Turquie, Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Slovaquie, Autriche, Allemagne, France, découverte, vélo, couché, bent, cyclotourisme, cyclo

Accueil
"La vie est un voyage, il suffit d'être prêt pour que l'occasion se présente" [proverbe mongol]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Recevoir la newsletter :
 
 
 
   
   
   

Le vélo couché


Le vélo

Nous avons fait le choix de nous déplacer à vélo durant toute notre aventure. C'est un moyen de transport simple, facile à réparer et non polluant. Il nous offrira une grande flexibilité pour aller là où l'on souhaite sans avoir à suivre les routes touristiques. Le vélo facilitera le contact avec les populations que nous croiserons. Enfin, c'est le meilleur moyen d'être proche des éléments naturels, sans retranchement artificiel.

  ... couché

Originalité dans notre choix, nous avons opté pour des vélos couchés. Ce sont des vélos où la position allongée apporte de nombreux avantages : un confort inégalée, une vision panoramique, une moindre résistance au vent… pour ne citer qu'eux. Si il y a un inconvénient à retenir, on peut dire que l'on ne passera pas inaperçu !

 
Test d'un vélo couché avec remorque

  Un peu plus d'infos...

Après plusieurs tests et essais des vélos disponibles sur le marché des constructeurs en Europe, nous avons retenu le Street Machine Gte de HP Velotechnik.

Notre choix est motivé par la qualité de conduite et la robustesse (construction allemande oblige !). Quelques caractéristiques particulières :

- une roue avant de 20 pouces & une roue arrière de 26 pouces. Cette géométrie n'est pas idéal (deux 26 pouces, c'est mieux pour les pistes cabossées) mais notre taille nous empêche d'avoir un 2*26 pouces.

- un guidon bas (il existe également des guidons haut). Le confort du guidon bas est vraiment extra ! Pas de douleurs aux poignets, une vue bien dégagée, une main suffit pour diriger !

- une suspension arrière (typique de tous les vélos couchés) horizontale (rare !) qui limite "l'effet de pompe" et donc la perte de rendement. La suspension avant atténue les irrégularité de la route.

  Adaptations réalisées

On a apporté quelques modifications au vélo initial afin de le rendre plus apte à un long voyage.

Garde boues

Ils ont été surélevés et élargis à l'aide d'un sèche-cheveux (ils sont en matière plastique). Ainsi positionné, on limite les risques de blocage de la roue à cause de la boue.

Pédales

Sur une idée originale de Matthieu Monceaux (cf. liens), on a fabriqué des cales-pieds à partir d'un tuyau d'évacuation. Pourquoi ne pas prendre ceux du commerce ? Tout simplement parce qu'en vélo couché, le point d'appui du pied sur la pédale est plus bas.

Ces cales-pieds nous seront bien utiles sur les pistes cahoteuses, là où le risque de perdre les pédales (au sens premier du terme !) est le plus grand.

Hydratation

Nous avons équipé le porte-baggage inférieur du vélo d'un système de fixation d'une poche à eau souple de 6 litres. Calée par un pneu de vélo et rejointe par un tube d'hydratation, elle nous permet de boire tout en pédalant.

Afin de produire de la fraîcheur, Ariane a cousu des sacs en tissus très obsorbants : le tissu stocke l'eau puis la libère avec l'évaporation, produisant du "froid" par réaction thermo-dynamique (on vous renvois à vos cours de physique...).

 

 

Remorque

Afin de protéger le fond du sac de la remorque, un lino fin mais costaud fait l'affaire. Découpé pour suivre les courbes de la remorques, il vient se caler tout seul. Attention tout de même, il faut veiller à l'enlever de temps en temps, surtout après des grosses pluies, pour éviter la formation de points de rouilles, le lino facilitant la stagnation d'eau sur les bords.

 

Mais aussi...

- Les axes de roues ont été interchangés avec des axes 'antivols', nécessitant un outil pour les démonter. Ce n'est pas parfait... mais c'est moins qu'un système à serrage rapide très facile à ouvrir.

- Chaque vélo a été équipé d'un protège dérailleur. C'est une pièce lourde mais qui protège un élément essentiel du vélo.

 
En savoir plus ?

Au déTour du Monde - © 2004-2017 | Crédits | Liens | Nous contacter |